Prochain Station

L’OTAN AUSSI

L’autre jour, à Montréal, à la sortie de la station Jean-Talon du métro, j’ai aperçu un groupe de quatre policiers qui avaient immobilisé un monsieur qui était couché à terre. C’était une scène assez violente, le monsieur, d’une trentaine d’années, couchée à terre, criait, je n’ai pas compris ce qu’il voulait dire mais il criait fort.

Tous les passagers qui entraient dans la station du métro se sont arrêté de l’autre côté des tourniquets pour regarder la scène. Je ne me suis pas arrêté, je n’aime pas cette sorte de violence, j’ai continué tout droit sans m’arrêter et sans trop regarder, mais j’ai pensé, en descendant les escalier.

La personne qui se fait prendre par la police peut être un criminel mais il y a une possibilité qu’il soit innocent. La police de Montréal peut arrêter une personne et lui monter un dossier criminel même si la personne n’a commis aucun délit, ils ont la technologie pour le faire et, parfois, les policiers ont la volonté de le faire, tout dépend s’ils veulent faire un coup d’éclat pour bien paraître devant ses supérieurs ou pas.

Si vous êtes un vrai criminel, vous êtes protégé. Vous pouvez vous promener avec votre groupe de criminels dans les rues et devant les policiers, ils ne feront que vous regarder, vous êtes des vraies criminels, vous êtes libres et vous vivez dans un pays libre, mais si vous ne l’êtes pas et que la police de Montréal vous arrête et vous demande de vous identifier, vous pouvez facilement devenir un criminel en papier, légalement constitué, légalement persécuté, avec les preuves légales, la technologie est là pour vous détruire.

Si vous n’êtes pas un criminel, vous n’avez aucune chance de vous défendre, ne demandez pas de l’aide a Amnistie Internationale, ni a la Commission des Droits de la Personne de Montréal, le Protecteur des Citoyens. Vous ne devez, non plus, approcher l’ONU ou d’autres organismes ou ONGs, ils ne feront rien pour vous car vous accusez un gouvernement Occidental, la police de Montréal fait partie d’un gouvernement Occidental et l’Occident est  »le champion » des Droits Humains, selon l’ONU et les États-Unis.

Ça va loin l’affaire, le Canada fait partie de l’OTAN, et même l’OTAN peut se placer derrière la police de Montréal pour appuyer le Canada. Donc, si vous n’êtes pas un vraie criminel, vous n’avez aucune chance de vous en sortir et si la police dit que vous êtes un criminel, vous devenez un criminel même si vous n’avez commis aucun crime tout le long de votre vie.

Un chance qu’il n’y avait pas des enfants qui rentraient dans la station du métro ce jour-là, il n’y avait que des adultes qui se sont arrêté pour observer la scène. Peut-être que la société civile de Montréal sont au courant que la police de leur ville peut commetre des crimes contre des civiles innocents et, peut-être que c’était la raison pour laquelle les gens se sont arrêté pour envoyer un message à la police:

 »on vous regarde »,

…peut-être.

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :